Conférences



COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE

de Jean-Marie Vigoureux


le 9 octobre 2018 à l'ESPE Vesoul


''Aux sources de notre culture,

des premières représentations du monde

à la révolution copernicienne''



  


        Une première conférence … 

sur les chemins de la science


Révolution des planètes,

Révolution des idées,

C'est aussi la position centrale de l'homme qui est remise en question






Fin d'après-midi automnale douce et ensoleillée à l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education) de Vesoul, proche du lac de Vaivre et Montoille, ce mardi 9 octobre 2018.


Tout est prêt : fléchage efficace, grand parking, bel amphithéâtre en rez-de chaussée ...

Il subsiste un peu de fébrilité chez les organisateurs : le public sera-t-il au rendez-vous de cette première conférence de Jean-Marie Vigoureux demandée par l'AMOPA 70 ?


C’est un projet que le Comité Consultatif a depuis deux ans : offrir et promouvoir des conférences culturelles scientifiques. Proposer à chacun, scientifique ou non, de se laisser embarquer à la découverte des sciences, trop souvent hélas, considérées, à tort, comme étant réservées à des initiés. Pour atteindre cet objectif, le Comité Consultatif a fait appel au professeur Jean-Marie Vigoureux, conférencier et vulgarisateur hors pair, qui sait faire profiter son auditoire de sa haute compétence et de ses qualités de pédagogue. Mr Vigoureux a aimablement accepté notre invitation et ce projet trouve ainsi sa concrétisation dans cette première proposition de conférence : ‘‘Aux sources de notre culture, des premières représentations du monde à la révolution Copernicienne’’.

Si le succès est au rendez-vous, cette rencontre avec M. Vigoureux et les sciences sera suivie de plusieurs autres rencontres ...


Il est 17 h30, joie partagée, nous sommes une soixantaine d'auditeurs environ, amopaliens, sympathisants ou simplement personnes intéressées car la conférence est ouverte à tous.



Le président Christian Dautriche accueille le public, avec soulagement et bonheur et le remercie de sa présence. Il remercie également l'ESPE d'avoir permis l'organisation de cette conférence dans ses locaux. IL accueille ensuite et remercie chaleureusement Monsieur Jean-Marie Vigoureux d'avoir accepté l'invitation de l'AMOPA 70. Mme Gottardi présente succinctement le conférencier, ses travaux, ses conférences et ses ouvrages. Puis parole est donnée à Monsieur Vigoureux ...


Présentation du conférencier



Jean-Marie Vigoureux est professeur émérite à l’Université de Franche-Comté. Ses recherches portent essentiellement sur les interactions entre matière et lumière à très petite échelle et sur la théorie de la relativité. Il a dirigé jusqu’à janvier 2007 l’équipe «structures nanoscopiques, interfaces et phénomènes de transport ». Il fait actuellement partie de l'équipe PhAs (Physique théorique & Astrophysique) de l'Institut UTINAM (Univers,Temps-fréquence, Interfaces, Nanostructures, Atmosphère et environnement, Molécules), unité de recherche pluridisciplinaire placée sous la tutelle conjointe du CNRS et de l’Université de Franche-Comté.


Outre la recherche, Jean-Marie Vigoureux consacre une part importante de ses activités à la diffusion de la culture scientifique et technique par des cours grand public et de nombreuses conférences qui abordent autant l’histoire de la pensée scientifique que des sujets d’actualité .

Il a publié 4 livres destinés à un public curieux mais non spécialiste dans lesquels il présente la pensée scientifique dans son contexte historique en s’appuyant sur le cheminement des personnes qui l’ont portée :

« Les pommes de Newton » (Albin Michel 2003),

« La quête d’Einstein » (Ellipses 2005) ;

« L’Univers en perspective » (Ellipses 2006)

« La Science et le veau d’or » (Les Chemins de terre. les.chemins.de.terre.@free.fr)


La conférence

Elle nous plonge tout d'abord dans les représentations du monde qu'ont eues successivement les peuples babylonien, égyptien et hébreu, dont nous héritons et qui révèlent de manière symbolique leurs espérances et leurs angoisses. Quand maintenant, nous parlons de la pluie et du beau temps, c'est que nous n'avons rien d'important à dire. Pour ces peuples, c'était parler de ce qui est l'essentiel : la rosée, la pluie nourricière, ce qui vient du ciel, là où sont dieux et déesses, parler de là où est la vie. Avez-vous remarqué la similitude de représentation d'un homme et d'une étoile ?      


Aussi les Anciens scrutent-ils le ciel assidûment ! L'astronomie, indissociable de l'astrologie, se développe et atteint une précision surprenante. Le firmament est une voûte solide qui abrite les astres lumineux, fixes ou errants, étoiles et planètes. En-dessous de cette voûte , la terre est une île entourée d'eau. Sous elle, existe un tunnel qui permet au soleil, chaque nuit, après son coucher, de le traverser et revenir se lever de l'autre côté.

Mr Vigoureux explique en détail la symbolique, très différente, de ces trois univers.


Celle de l'univers hébraïque se distingue des précédentes par la forme carrée de la terre et la conscience de l'immensité du cosmos.

Mr Vigoureux explique comment l'évolution de ces représentations révèle de manière imagée une croyance, une découverte ou une nouvelle question des hommes...


Ci-contre

illustration extraite

de l'ouvrage

''les pommes de Newton''


J-M Vigoureux.



Puis c'est l'héritage grec avec sa question fondamentale : Pourquoi sur la terre les objets tombent-ils, sans vitesse initiale, en ligne droite alors que dans le ciel les étoiles ne tombent pas et se déplacent sur des cercles ? On cherche alors à expliquer le monde sans se référer aux dieux, comme Thalès en géomètre ou comme Pythagore pour lequel tout est nombre.

Ensuite, avec le développement du christianisme, s'ajoute le symbole de la croix comme lien entre la terre et le ciel, le divin et l'humain, le carré et le cercle. Pensons au plan des églises, au jeu de marelle ou à l'homme de Vitruve ! C'est dans ce contexte dualiste du Moyen-Âge que timidement se développe une connaissance scientifique. Trois ''géants'' comme dira Newton, remettent en doute leurs propres certitudes et émettent des hypothèses à l'encontre de l'enseignement traditionnel. Il s'agit de Copernic, Képler et Galilée.

Le mot ''révolution '' prend alors tout son sens, un double sens ! Révolution des planètes autour du soleil ! Révolution des idées …


Né en Pologne en 1473, orphelin à 12 ans, Copernic, timide et solitaire est un personnage attachant. Il exerce gratuitement la médecine et il est chanoine quand il s'intéresse à l'astronomie. Il connaît les textes anciens dont certains déjà placent le soleil au centre de l'univers. Ce système héliocentrique s'impose à lui car la description du mouvement des planètes dans le ciel sera tellement plus aisé ! Mais bien qu'encouragé par le pape , il garde son manuscrit sans le publier pendant près de 30 ans et annonce sa découverte comme simple hypothèse mathématique, sans nécessité d'être vraie...

Après avoir été ouverte à ce nouveau modèle, contrairement à l'Eglise Réformée, l'Eglise Catholique s'y oppose avec violence. En 1600, Giordano Bruno est brûlé vif à Rome, en 1633, Galilée se rétracte devant l'Inquisition. Avec cette représentation héliocentrique de l'univers, ce n'est pas seulement l'Eglise qui est en passe de perdre son statut d'unique passage entre la terre et le ciel et ainsi de perdre son pouvoir, ce sont toutes les activités humaines et la société elle-même qui sont bouleversées. Monsieur Vigoureux montre, avec maints exemples, combien cette dimension ''verticale'' du géocentrisme impacte les activités humaines, de l'architecture à l'élaboration des repas ou l'exercice de la justice, en passant par la hiérarchie dans l'échelle sociale ! Avec des repères classiques modifiés, l'héliocentrisme est un redoutable danger. Avec la terre chassée du ''centre du monde'', l'homme aussi perd sa position centrale, rassurante ...

''Le silence éternel de ces espace infinis m'effraie'' Blaise Pascal

La conférence se termine ainsi sur ces bouleversements engendrés par la révolution copernicienne, révolution des astres, révolution culturelle et spirituelle ...


Monsieur Vigoureux reçoit des applaudissements soutenus de l'auditoire. Il s'ensuit un temps d'échange et de questions, riche de multiples interventions, avant une petite séance de dédicace.


Le thème de cette conférence est traité dans la première partie de l'ouvrage ''les pommes de Newton''.



Vu l'intérêt suscité par cette conférence et la satisfaction des auditeurs et du conférencier, d'autres conférences vont suivre, au rythme de deux par année. Ainsi, fin mars ou avril, continuerons-nous notre chemin de découverte, sur les traces de Képler ou bien avec le trio soleil-lune-terre lui-même !


Marie-Claire GOTTARDI


Plan du site Copyright © 2008 AMOPA 70 tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.torop.net

amopa 70 amopa 70