Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le traitement de cookies destinés à des usages statistiques, publicitaires, techniques et en lien avec les réseaux sociaux. En savoir plus

Les jeudis de l'AMOPA



Nouvelle activité de l'AMOPA 70 :


Un jeudi par mois, nous proposons une découverte d'un site haut-saônois dans différents domaines : artistique, économique, patrimonial, touristique, culturel...

 

Prochaine sortie : 

 

INVITATION au 4ème JEUDI DE L'AMOPA

Jeudi 27 janvier 2022 à16h00

 

Le musée de la Négritude de Champagney nous propose une visite guidée de l'exposition :

 

''De l'épée au Violoncelle, Joseph BOLOGNE, chevalier de Saint-Georges, le Mozart noir''

 

            Nous bénéficierons d'une visite guidée au cours de laquelle seront aussi présentés le Musée et les raisons qui ont amené cette exposition à exister. (A noter la prolongation de l'exposition jusqu'au 31 janvier 2022)

            Il s'agit d'une occasion unique de partir à la découverte du Musée de la Négritude et de la vie de ce personnage peu connu.

 

Mais qui est Joseph Bologne, chevalier de Saint Georges ?

 

« SAINT-GEORGE (Le chevalier De), né à la Guadeloupe , le 25 décembre 1745, fut amené fort jeune en France par M. de Boulogne, fermier-général , son père, qui l'avait eu d'une négresse . À cet âge, il étonnait déjà les maîtres qu'on lui avait donnés, par sa facilité à apprendre. A treize ans, il fut mis en pension chez Nicolas Texier de la Boëssière , qui tenait une célèbre salle d'armes , et qui a formé un grand nombre d'élèves : mais le plus distingué, sans contredit, est Saint George, que ses contemporains surnommèrent l'inimitable. […] À quinze ans, il battait les plus forts tireurs : à dix-sept, il avait acquis une prestesse de mouvement qui déconcertait les plus grands maîtres. La nature semblait avoir tout fait pour le jeune créole : à vingt-cinq ans, il était parvenu à la plus belle-taille (5 p . 6 p .), très-bien fait, d'une force de corps et d'une agilité prodigieuses. Jamais personne n'a déployé plus de grâce sous les armes ; et il n'excellait pas moins dans tous les autres exercices du corps : personne ne pouvait l'atteindre à la course ; il dansait avec un agrément merveilleux ; montait à cru les chevaux les plus difficiles ; et l'hiver, quand la glace fermait les rivières, c'était un passe-temps pour la haute société que d'aller voir patiner Saint-George, tant il avait perfectionné un art aussi frivole. Enfin, dans un concert, nul ne le surpassait sur le violon. Il était alors un des directeurs d'une société musicale très en vogue, et connu sous le nom de Concert des amateurs . Son aptitude pour la musique était telle, qu'il exécutait parfaitement un air avec son fouet. Tant d'avantages, joints à un esprit vif et orné, à un excellent ton, à une bonté véritable, ménagèrent à ce brillant créole la jeunesse la plus heureuse… » Wikipédia

 

Modalités pratiques

 

Inscription (rapide) auprès de Christian DAUTRICHE 0384782238 ou  0781259287 lesdautriche@yahoo.fr

 Entrée à régler sur place 2 euros

Visite de 16h30 à 17h30

 On se retrouve à16h devant le musée

Contraintes sanitaires en vigueur

 

             Nous vous attendons nombreux malgré les délais très courts. Invitez vos amis à vous accompagner pour cette fin d'après-midi surprenante.

                                                                                                Le président Amopa 70


Programme en cours de finalisation :

24 Février 2022 : unité de méthanisation à Richecourt 70500

Mars : Embouteillage Velleminfroy

Avril : Mont Vaudois

Mai : Usine d'incénération Noidans-le-Ferroux

Juin : Bougey/Cherlieu


*******************************************

1- Notre premier JEUDI DE L'AMOPA70. C'était le 2 septembre 2021.

Comme si vous y étiez...

Descriptif : voir l'annonce dans notre Lettre n°40 de juillet (sur ce site).



2- Jeudi 7 octobre : Ce fut Ecclesia à Luxeuil













3- Jeudi 18 novembre : Ecomusée de Fougerolles et la nouvelle salle des dentelles. 


L'Écomusée du Pays de la Cerise rend hommage au travail des distillateurs, mais il présente aussi différentes activités locales pratiquées à la grande époque de l’essor de la distillation.

Dorénavant, avec sa nouvelle salle des dentelles, il réhabilite le travail de ces milliers de femmes, pratiqué en ateliers ou à
domicile. Nous bénéficions d’une visite guidée sur le sujet. Martine AUBRY nous présente avec passion et grande compétence l'activité, les techniques, mais aussi l'aspect social, ainsi que le rôle particulier joué par  Léocadie LEBRUN-BONDOUI, une jeune femme Fougerollaise, brodeur et chef d’entreprise.












La salle offre plusieurs niveaux de lecture : découverte des pièces textiles, des matières, explications concernant l'organisation du travail et descriptions des gestes. Elle apporte une vision élégante et dépoussiérée de cet art toujours vivant.


Puis Bernadette LEMERCIER nous accompagne pour la visite traditionnelle et toujours enrichissante de l'écomusée.


Pierre DESPOULAIN